Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
SMG Music Fest 2018
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Eddie Kirkland (1923)
  • Mal Waldron (1926)
  • †Robert Johnson (1938)
  • Sean Bonniwell (1940)
  • Kevin Ayers (1945)
  • Gary Loizzo (1945)
  • Gordon Fleet (1946)
  • Barry Hay (1948)
  • Scott Asheton (1949)
  • Joey Spampinato (1950)
  • James "J.T." Taylor (1953)
  • Tim Farriss (1957)
  • Madonna (1958)
  • Belinda Carlisle (1958)
  • †Elvis Presley (1977)
  • †Ronnie Drew (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 173 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 554 534
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


MYSTERY - Lies and Butterflies
/ paru le 14-07-2018 /

Le voilà enfin le nouvel album tant attendu de ce diable de groupe québécois, formation qui brille maintenant depuis 2015 et la sortie du fabuleux "Delusion Rain" sur la planète du néo-progressif mélodique et du rock Made in Us, pour je l'espère continuer à nous faire encore rêver aujourd'hui avec cet opus "Lies and Butterflies" composé de sept morceaux dont deux épiques (17 et 15 minutes). C'est ce 14 juillet que sort officiellement le présent album, date faisant donc référence au passage du groupe au prestigieux Night of the Prog Festival de Loreley, une preuve supplémentaire s'il en est que Mystery fait bel et bien partie des grands de notre Monde !

C'est le premier épique "Looking for Something else" qui ouvre l'album sur un fond sonore décrivant la présence d'un public, avec un démarrage soft et posé avant que tout ne s'ouvre grâce à cette superbe guitare aérienne ici accompagnée de synthés futuristes (Antoine Michaud) et d'une section rythmique percutante (François Fournier et Jean Sébastien Goyette). Une longue ouverture instrumentale avant l'arrivée de la magnifique flûte et du chant de Jean Pageau qui me donne d'emblée la chair de poule ! Ajoutons des chœurs puissants et des soli de guitares, et nous aurons déjà ce magnifique néo-progressif propre à Mystery, avec un vrai épique ou plutôt une vraie grande pièce progressive digne de ce nom ! Ajoutons enfin une seconde salve de la flûte et du chant d'un tout grand chanteur ave un final explosif où, la guitare de Michel St-Père s'envole littéralement !

Si "Come to me" démarre sous des hospices acoustiques et folk avec un chant posé, la composition prend un virage vers une belle ballade-rock, qui met toujours en valeur le chant malgré quelques riffs plus rock'n'roll voir heavy (Michel St-Père et Sylvain Moineau). "How do You Feel ?" superbe ballade néo-classique offre à nouveau à Jean Pageau l'occasion de pousser sa voix vers les cimes, ici accompagné d'une orchestration délicate et toute en finesse surtout au niveau des guitares...magnifique ! "Something to Beleive in" sonne d'emblée comme une grande composition classic-rock puis on verse à nouveau vers une ballade-rock, qui met en exergue la grande capacité d'écriture de Michel avec au final, une orchestration néo-classique avec chant et chœurs d'envergure et une guitare encore aérienne...un chant qui me rappelle ici les Beatles seconde période.

"Dare to Dream" est une nouvelle ballade avec un chant et des chœurs puissants (impressionnant et sublime) avec toujours en toile fond, cette orchestration à la fois néo-classique et néo-progressive avec en avant, le côté acoustique vitaminé par la batterie ! N'oublions pas un nouveau solo de guitare qui monte encore aux cieux puis, on passe à "Where Dreams Come Alive" qui présente une rythmique plus enjouée avec une basse accrocheuse et des guitares toujours sublimes, pour un rock-progressif plus corsé. Une orchestration complète et un chant haut-perché qui couvrent tout l'espace sonore comme pour "Delusion Rain", offrant une musique toujours agréable à suivre sans oublier ça et là des passages plus posés où la flûte et la guitare acoustique reviennent aux avant-postes sans oublier le piano que l'on retrouve dans plusieurs chansons.

On termine par le second épique "Chrysalis" qui clôture ce fabuleux album, avec le retour du néo-progressif enjoué et flamboyant comme Mystery sait en proposer, avec des passages plus légers et acoustiques où, on retrouve une dernière fois la superbe voix de Jean Pageau. Comme une véritable ode à la musique, ce "Lies and Butterflies" montre une orchestration encore plus complexe et plus fouillé en recherche...des claviers plus futuristes, tout en conservant les éléments de base de la musique des Canadiens (chant grandiose, soli de guitares aériens et des passages magiques à la flûte).

On reste au sommet avec un opus magnifique qui offre deux grands épiques et plusieurs belles ballades sans oublier ce beau néo-progressif mélodique, un album incontournable qu'il faudra écouter sans relâche jusqu'à ce qu'il ne sorte plus de votre tête. Un must point barre !

Thirionet Philippe
Pays: CA
Unicorn Records UNCR-5120
Sortie: 2018/07/14


Lu: 689
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 4
• Semaines de présence au Top 30: 5
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium