Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Eddie Floyd (1935)
  • Carly Simon (1945)
  • Ian McDonald (1946)
  • Allen Lanier (1946)
  • Tim Finn (1952)
  • David Paich (1954)
  • George Michael (1963)
  • †Hillel Slovak (1988)
  • †Arif Mardin (2006)
  • †Michael Jackson (2009)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 129 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 570 456
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


ONMENS - Doopgrond
/ paru le 23-05-2018 /

Quand on pense à la scène électro gantoise, le nom de Soulwax vient immédiatement à l'esprit. Mais il va falloir peut-être compter aussi avec Onmens, un duo tout frais émoulu de cette même ville et qui a certaines ambitions, ainsi qu'une certaine colère au fond du corps.

Kasper Van Esbroeck (guitare) et Siegfried Burroughs (chant et machines) fabriquent un monde sonore agressif et tendu, où l'envie de danser n'est cependant pas absente. On est en quelque sorte à la croisée des chemins entre Nine Inch Nails, Daft Punk, Marilyn Manson, Prodigy et LCD Soundsystem. Après "Witruimte" (2015) et "Misdracht" (2016), leur troisième album "Doopgrond" recèle de ces moments rageurs, où les nuages électroniques se densifient pour devenir une masse sonore inquiétante, envoûtante et tempétueuse.

La chose intéressante là-dedans est que le duo est souvent capable de briser les lignes et de nous envoyer aux quatre coins d'un spectre musical fait de dance classique, mais aussi d'une succession anarchique d'ambiances contradictoires, entre hardcore à paillettes ("Blue blood"), violence en fibre de verre ("Dorpshond"), furie contenue ("Tame"), pompe new wave ("Ode"), animation de dance-floor ("Royal"), tentation rap ("Earthly") ou pulsations hypnotiques ("Dirt"). Le chant de Siegfried Burroughs ne donne pas dans la drôlerie mais exprime des messages pessimistes, désabusés et révoltés. Sa voix puissante déambule entre cris colériques et récitations enjôleuses ("Scent").

Dans le genre électro, Onmens sait être déroutant quand il le veut. Le groupe peut faire danser les mécontents, donner des extases aux bilieux, énerver les lymphatiques et refiler la frousse aux gentils danseurs du samedi soir. Pour ceux qui pensent que Soulwax commence à se faire vieux…

François Becquart
Pays: BE
Lip Service
Sortie: 2018/04/20


Lu: 175
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 149
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium