Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 26-05-2018
› Ty SEGALL and The FREEDOM BAND + The OBLIVIANS (Borgerhout)
› Josh T. PEARSON + Erika WENNERSTROM (Bruxelles)
› BORN RUFFIANS (Bruxelles)
› BOGGAMASTA + GLÜ (Bruxelles)
› FOOL'S PARADISE + SOLITUDE WITHIN (Eernegem)
› Mr YAZ (Liège)

Les 7 prochains jours:
27-05 SLEEP (Bruxelles)
27-05 LOMA + Adam TORRES (Bruxelles)
27-05 MOANING + BODEGA (Bruxelles)
28-05 MONSTER MAGNET + PENDEJO + TABLE SCRAPS (Leuven)
28-05 Anna VON HAUSSWOLFF + MIAUX (Bruxelles)
28-05 UNKNOWN MORTAL ORCHESTRA (Bruxelles)
28-05 SUMAC + HEY COLOSSUS (Kortrijk)
29-05 Chad VANGAALEN (Bruxelles)
29-05 MONSTER MAGNET + PENDEJO + TABLE SCRAPS (Gent)
29-05 SUMAC + HEY COLOSSUS + MOUNTAIN DUST (Liège)
29-05 The BUTTERTONES (Leffinge)
29-05 CHROMEO (Bruxelles)
30-05 Marina CEDRO (Liège)
30-05 Courtney BARNETT + LOOSE TOOTH (Bruxelles)
30-05 Laura VEIRS + AMAROUN (Bruxelles)
30-05 Gavin JAMES + SAARLOOS (Leuven)
31-05 ROLLING BLACKOUTS COASTAL FEVER + Stella DONNELLY (Bruxelles)
31-05 SHARKO (Liège)
31-05 Sue FOLEY (Hasselt)
31-05 AUTHOR AND PUNISHER + TREPANERINGSRITUALEN + ALL SHADOWS AND DELIVERANCE (Bruxelles)
01-06 Julien FIRMIN + HIMALAYA HEIGHTS (Gent)
01-06 ONE HORSE LAND (Bruxelles)
01-06 Ben FOLDS + Matt HOLUBOWSKI (Bruxelles)
01-06 CASUAL NUN + BRUXA MARIA + TARABUSH (Bruxelles)
01-06 SUPERCHUNK + E (Kortrijk)
02-06 SHADES OF BLACK : The DOOM CHAPTERS (Sint-Niklaas)
02-06 THE SEA AND CAKE + BLONDY BROWNIE (Liège)
02-06 XENO and OAKLANDER + FASENUOVA + FROZEN NATION (Bruxelles)

Mois en cours:
Mai 2018
 
LuMaMeJeVeSaDi
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 


Anniversaires

  • Norma Delores Egstrom (1920)
  • †Jimmie Rodgers (1933)
  • Jaki Liebezeit (1938)
  • Levon Helm (1940)
  • Art Sharp (1941)
  • Ray Ennis (1942)
  • Verden "Phally" Allen (1944)
  • Garry Peterson (1945)
  • Mick Ronson (1946)
  • Stevie Nicks (1948)
  • Hank Williams Jr (1949)
  • Wayne Hussey (1959)
  • Lenny Kravitz (1964)
  • †Little Willie John (1968)
  • Alan White (Oasis) (1972)
  • †William Powell (1977)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 173 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
110 888 633
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


BANKS, Peter - Be well, be safe, be lucky - The anthology
/ paru le 14-05-2018 /

Peter William Brockbanks, dit Peter Banks (1947-2013) a été considéré par le journaliste anglais Danny Baker comme l'architecte du rock progressif. Il est vrai que l'influence de ce guitariste anglais a été fondamentale sur les premiers moments du rock progressif en Angleterre, dans les années 1968-1970. On se plaît toujours à rappeler que c'est Peter Banks qui a été le premier guitariste du légendaire Yes (sur les albums "Yes" et "Time and a word") et que c'est Steve Howe qui l'a remplacé après son éviction en 1970 pour cause de déviationnisme rock alors que les autres musiciens voulaient quelque chose de plus symphonique. Peter Banks ira donc fonder Flash, un excellent groupe rock progressif dont nous recommandons l'écoute des albums "Flash", "In the can" et "Out of our hands", sortis entre 1972 et 1973. Cette même année 1973 voit la sortie du premier album solo "Two sides of Peter Banks", également chroniqué sur ce site.

Puis, après cela, Peter Banks se partage entre des activités de musicien de studio et la mise en place d'un groupe Empire, dont les trois albums sortis durant les années 70 ne sortiront officiellement que vingt ans plus tard. C'est aussi durant les années 1990 que Peter Banks relance sa carrière solo, avec ses trois albums "Instinct" (1994), "Self-contained" (1995) et "Reduction" (1999), ressortis récemment en un triple CD dont mon camarade Olivier Dahon reparlera prochainement sur notre site.

Une façon de survoler rapidement ces trois albums est de se procurer cette anthologie "Be well, be safe, be lucky" qui ponctionne de nombreux extraits des trois derniers disques solo de Peter Banks, ainsi que le morceau "Knights", extrait de l'album "Two sides of Peter Banks". "Instinct" fournit ainsi "No place like home", "All points south" et "Fogbound". On trouve de "Self-contained" les chansons "It's all Greek to me – Oriental bent" et "It's all Greek to me – In an idyll momentum" (faisant à l'origine partie d'une suite plus longue), "Massive trouser clearance" et "Lost days". Quant à "Reduction", ce sont les morceaux "The age of distortion", "Fade to blue", "Tone down", "Dirty little secret" et "As ever" qui sont extraits pour cette compilation.

Un deuxième CD vient reprendre des titres qui figuraient dans une précédente compilation intitulée "Can I play you something?", sortie en 1999. On trouvait sur cette compilation des inédits, des chutes de studio et des versions alternatives de certains morceaux des albums solo de Peter Banks, ainsi que des versions d'"Astral traveler" du deuxième album de Yes et de "Small beginnings" du premier album de Flash. On trouvait aussi des morceaux en provenance des premiers groupes de Peter Banks dans les années 60, comme The Syn (monté avec Chris Squire, futur Yes), The Devil's Disciples ou Mabel Greer's Toyshop (un groupe fondé en 1966 mais dont les membres survivants ne sortiront leurs premiers albums qu'en 2015 et 2017). On ne retrouve pas ici ces morceaux venant de ces différents groupes, sans doute pour des raisons de propriété intellectuelle.

Il ne nous reste plus qu'à savourer ces deux disques qui rappellent à notre souvenir le formidable talent guitaristique de Peter Banks, fin sur le manche, langoureux sur le fret, ferme sur le solo, au travers de ces morceaux instrumentaux, assez dansants pour les titres des années 90. Peter Banks est souvent crédité seul sur ces titres qui ont recours à des rythmiques programmées. Andy McCulloch intervient quant à lui à la batterie, avec Colin Towns aux claviers, sur deux morceaux en provenance de l'album "Guitar workshop II", une compilation peu connue sortie à l'origine en 1976.

Les vieux briscards du progressif ayant déjà en possession les trois derniers albums solos de Peter Banks ne trouveront rien de nouveau ici mais les néophytes qui veulent découvrir l'homme à l'origine de Yes pourront apprécier cette initiation fort intéressante à l'œuvre solo de Peter Banks

François Becquart
Pays: GB
Peter Banks Musical Estate PBME-003-CD
Sortie: 2018/03/09


Lu: 197
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 110
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium