Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Bob Bogle (1937)
  • Barbara Lynn (1942)
  • William Francis (1942)
  • Ronnie Milsap (1946)
  • Sade (1960)
  • Paul Raven (1961)
  • Paul Webb (1962)
  • Maxine Jones (1966)
  • Brendan O'Hare (1970)
  • †Andreas Allendörfer (2005)
  • †Carl Smith (2010)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6818 membres.
- En ligne, nous sommes 238 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 588 499
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


SUNDERFEET - Nightmare For Myself
/ paru le 04-01-2018 /

Formé en 2012, Sunderfeet a publié un EP intitulé "Some Garage Stuff" en février 2014. "Nightmare For Myself", son premier opus, est disponible (en version CD et digitale) depuis fin septembre 2017.

La toile est légèrement indécise au sujet de ce power trio strasbourgeois. C'est sans doute un peu de sa faute, puisqu'il entretient le flou sur sa bio Facebook en se décrivant tantôt comme un groupe Garage Rock, tantôt comme un groupe Stoner / Grunge. Puisque l'on nous demande notre avis sur cette question (à choix multiple), nous biffons les mentions "Garage" et "Grunge" pour ne garder que le terme "Stoner".

Corbeaux voraces et guimbarde vintage sillonnant un 'highway' rectiligne au milieu du désert : un simple coup d'œil sur l'artwork du CD nous conforte dans cette décision et valide la mention du nom de Kyuss dans la liste des groupes auquel Sunderfeet s'identifie.

En rayant le mot 'Grunge', nous mettons volontairement de côté les allusions de la bio sur l'influence des groupes phares (et lucratifs) du genre. Car si, sur le papier, Sunderfeet a, manifestement, (très) envie de s'affilier au club des héritiers de la scène Rock Mainstream des années 90, il y a dans sa musique un côté vintage (avec, notamment, d'envoutants soli de guitare psychédélique) qui nous rappelle que le Rock plombé n'est pas né avec Soundgarden et Pearl Jam et, surtout, que le monde de Heavy Rock burné n'a pass arrêté de tourner lorsque Kurt Cobain a jeté l'éponge.

Souvent plus proche de Monster Magnet que de Nirvana, "Nightmare For Myself" est destiné aux amateurs de Rock gras, juteux et légèrement enfumé. Si vous êtes de ceux-là, un petit coup d'œil, d'oreille et de narine sur Bandcamp s'impose.

L’album (53'53) :

  1. Dying Day (5'54)
  2. No Man's Land (6'27)
  3. Mushroom Fail (5'18)
  4. Upset Man (5'46)
  5. Death Prowler (6'25)
  6. 13 (5'02)
  7. Spred The Word (4'56)
  8. Common Aim (4'19)
  9. Nightmares For Myself (2'56)
  10. W.A.R. (6'56)

Le groupe :
  • Simon Mack : Guitare, Chant
  • Matthieu Ernewein : Basse, Chant
  • Luc Martin : Batterie

Michel Serry
Pays: FR
Autoproduction - Promo Domino Media
Sortie: 2017/09/28


Lu: 379
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 67
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium