Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 25-09-2018
› MARBLE SOUNDS + MOONBOAT (Gent)
› DEAFHEAVEN + INTER ARMA + SONS OF A WANTED MAN (Borgerhout)
› SUN JUNE (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
26-09 THEY MIGHT BE GIANTS (Antwerpen)
26-09 SON LUX + SK KAKRABA (Borgerhout)
26-09 SEXTILE + PUBLIC PSYCHE (Borgerhout)
26-09 TRISTAN (Bruxelles)
26-09 STONED JESUS + MOTHERSHIP + ELEPHANT TREE (Bruxelles)
26-09 WINTERFYLLETH (Sint-Niklaas)
26-09 YO NO SE + CHICKEN LEG (Gent)
26-09 MARBLE SOUNDS + MOONBOAT (Bruxelles)
27-09 EMPYRIUM + HELRUNAR + SUN OF THE SLEEPLESS (Sint-Niklaas)
27-09 COLDSORE (Borgerhout)
27-09 TINY MOVING PARTS + HAPPY ACCIDENTS (Borgerhout)
27-09 YEW + ATOME (Liège)
27-09 BLACK MIRRORS (Bruxelles)
27-09 José GONZALEZ and The STRING THEORY + BARBAROSSA (Hasselt)
27-09 THE TALLEST MAN ON EARTH (Antwerpen)
28-09 CAUSA DE MUERTE (Gent)
28-09 The DERELLAS + FIXATOR (Liège)
28-09 The ADICTS + DEMENTED SCUMCATS + CRIM (Sint-Niklaas)
28-09 Moses SUMNEY (Bruxelles)
28-09 BAD SOUNDS (Bruxelles) **ANNULÉ**
28-09 Al DOUM and The FARYDS + NAH (Liège)
29-09 BLACKUP + The SPECTORS + HYPER! + BOBBY C (Gent)
29-09 SAINT-JAZZ FESTIVAL (Bruxelles)
29-09 Mylène L. CHAMBLAIN (Liège)
29-09 WHY THE EYE? + LE PRINCE HARRY + The GLUCKS + BODA BODA + BABY FIRE (Bruxelles)
29-09 MITSKI + EERA (Borgerhout)
29-09 PASSENGER + Lucy ROSE (Borgerhout)
29-09 NO COMPROMISE METAL FEST VI (Chapelle-Lez-Herlaimont)
29-09 Mikaela DAVIS (Bruxelles)
29-09 MADENSUYU + BABYLON TRIO (Bruxelles)
30-09 Jess WILLIAMSON (Gent)
30-09 OKKERVIL RIVER (Bruxelles)
30-09 SKOV (Gent)
30-09 PALAYE ROYALE + The HAUNT (Bruxelles)
30-09 ENSEMBLE 0 (Bruxelles)
30-09 SUEDE + GWENNO (Bruxelles)
01-10 ANATOMIA + CRYPTIC BROOD + HEAD OF THE BAPTIST (Bruxelles)
01-10 MELVINS (Leuven)
02-10 KING DUDE + Kaelan MIKLA (Sint-Niklass)
02-10 Miles KANE + JUNIORE (Bruxelles)
02-10 AGAINST THE CURRENT + The FAIM (Borgerhout)

Mois en cours:
Septembre 2018
 
LuMaMeJeVeSaDi
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930


Anniversaires

  • Glenn Gould (1932)
  • Joseph Russell (1939)
  • John Locke (1943)
  • Gary Alexander (1943)
  • Onnie McIntyre (1945)
  • John Fiddler (1947)
  • Steve Severin (1955)
  • †John Bonham (1980)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 169 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
113 614 915
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


IMPLORE - Subjugate
/ paru le 23-12-2017 /

Sortez le casque lourd et les bouchons antibruit en fonte parce qu'ici, on s'attaque à du gras, du velu, du brutal. Nous allons faire connaissance avec Implore, un combo de sauvages qui ont abandonné Chantal Goya et Enrico Macias pour se tourner vers un death/grindcore/hardcore qui réveille les morts et fait tourner la planète Terre dans l'autre sens. Une œuvre de charité publique, en quelque sorte.

On aura donc compris que Gabriel "Gabbo" Dubko (chant et basse), Guido Montanarini (batterie), Markus (guitare) et Petro (guitare) ne font pas dans le poème élégiaque ou la comptine pour enfants mais expriment un certain ressentiment pour notre monde moderne à grands coups de haine rageuse et de violence carnassière. Si ce quatuor pouvait réduire l'humanité à l'état de cendres, il ne se priverait pas. Mais comme les allumettes coûtent de plus en plus cher, Implore a préféré mener son entreprise de destruction généralisée du genre humain en passant par la musique et en commençant pas nous anéantir les tympans.

Gabbo est le maître à penser d'Implore et a d'abord usé ses cordes vocales dans des combos comme Hiss From The Moat (un groupe death lombard), Stained Blood (une formation deathcore catalane) et Horns of Resistance (un groupe de death végétarien de Wuppertal en Allemagne). On le voit, ce garçon est un métallurgiste itinérant qui parcourt l'Europe avec la même efficacité que la grande peste qui ravageait le continent au 14e siècle. C'est lorsque Gabbo pose son sac à dos à Hambourg qu'il forme Implore avec des musiciens qui vont pas mal changer avant la stabilisation autour du line-up actuel. Pas moins de cinq batteurs se succèdent dans le groupe entre 2013 et 2015, juste avant d'enregistrer le premier album "Depopulation" sur le label Pelagic Records. Parmi eux, il faut citer le légendaire cogneur américain Kevin Talley (Embrace the Dawn, Feared, Grot, Nothnegal, Sylencer, The Art of Hate, Them, Dååth, Horror of Horrors, Castrofate, Chimaira, Consumned, Decrepit Birth, Dying Fetus, Misery Index, Six Feet Under, Suffocation, WretchedPain, Worlds Divide, All the Way to the Bank) qui a ajouté Implore à l'énorme liste des groupes avec lesquels il joue ou a joué.

Gabbo et ses nouveaux sbires continuent leurs pérégrinations en Europe puisqu'ils enregistrent ce nouvel album en dix jours entre Milan et Berlin, sous le contrôle technique des producteurs Fabio Intraina (Council Of Rats) et Jan Oberg (The Ocean). La pression est maximale puisque le nouveau label avec qui ils ont signé, Century Media, a une réputation à tenir et il n'est pas question ici de faire dans la demi-mesure. Les hommes d'Implore relèvent le défi avec brio en assénant ici quatorze titres réchauffés au plutonium de synthèse, dévastant tout sur le passage à la vitesse d'un missile nord-coréen en route vers Washington. La plaisanterie dure 34 minutes, ce qui place la durée moyenne des titres à un peu plus de deux minutes. Ça va vite, très vite et ça hurle fort, très fort. Au milieu des beuglements d'ours en rut, du pilonnage de guitare appuyé par une rythmique toujours en excès de vitesse, on se prend des coulées de grindcore encore assez distingué, de death metal encore assez accessible et de hardcore par contre totalement furieux. En fait, la rythmique est grind, le chant death et les guitares hardcore, bien que l'on repère à un moment donné sur "Disconnect from ourselves" un solo de guitare qui vient enfreindre les lois du genre.

De "Birth of an era" en passant par l'expéditif "Loathe", le convulsif "Totalitarian", l'impitoyable "Patterns to follow", l'inquiétant "Ecocide", l'excellent "Desolated winds" ou le terminal "Gazing beyond", c'est un festival de totale sauvagerie qui vient nous découper l'oreille interne en rondelles. Le premier pressage de la version CD comprend deux titres supplémentaires, que nous n'avons pas sur l'exemplaire promo. Mais on peut trouver tout cela sur le CD qui accompagne l'édition vinyle, la version CD offrant un digipack avec patch incorporé. Un très beau packaging pour un album qui déchire sa race et qui révèle un groupe qu'il va falloir suivre.

François Becquart
Pays: DE
Century Media
Sortie: 2017/09/22


Lu: 379
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 104
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium