Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 170 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 430 064
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


FLAATA, Paal - Love and rain - The Athletic sessions
/ paru le 02-12-2017 /

En Norvège, il n'y a pas que des groupes de black metal qui brûlent des églises et dévorent des chauves-souris vivantes. On trouve aussi de délicats chanteurs de country comme Paal Flaata. Ce chanteur né en 1968 a commencé sa carrière à Skien, sa ville natale, avec le groupe Memphis News, déjà une référence à La Mecque de la country aux Etats-Unis. Ayant expérimenté le chant de rue avec les Hashbrowns, Paal Flaata transforme ce groupe en Midnight Choir, une formation qui va connaître une douzaine d'années d'existence de 1992 à 2004, totalisant cinq albums et deux compilations.

Ayant lancé sa carrière solo en 2002, Paal Flaata réalise les albums "In demand" (2002), "Rain" (2005), "Christmas island" (2006), "Old angel midnight" (2008), puis une série de disques de reprises de grands chanteurs country : "Wait by the fire – Songs of Chip Taylor" (2012), "Bless us all – Songs of Mickey Newbury" (2015) et "Come tomorrow – Songs of Townes Van Zandt" (2016).

Ici, sur ce nouvel album "Love and rain – The Athletic sessions", Paal Flaata continue sur sa lancée avec une nouvelle fournée de reprises en provenance d'artistes country et folk, parmi les plus importants et représentatifs du genre. Il garde aussi le producteur qui avait œuvré sur la trilogie des albums de reprises précédents, Goran Grini. Et c'est donc dans une logique purement country music que Paal Flaata décline cette dizaine de morceaux qui rendent hommage à Mickey Newbury (1940-2002) ("Hand me another of those"), Ewan MacColl (1915-1989) ("First time I ever saw your face"), Conway Twitty (1933-1993) ("It’s only make believe"), Charlie Rich (1932-1995) ("Feel like going home") ou des monstres sacrés encore vivants comme Kris Kristofferson ("For the good times"), Chip Taylor ("Love and rain"), Jimmy Webb ("The Moon is a harsh mistress") Donnie Fritts et Troy Seals ("We had it all") ou Don McLean ("And I love you so").

L'intrus de l'affaire est Elvis Costello, dont la chanson "The Comedians" démarre l'album. Paal Flaata place immédiatement l'ambiance qui va régner tout au long de ce disque, à savoir un exercice de crooner tout en suavité, en douceur et en émotion. La voix grave et mélodieuse de Flaata s'installe avec facilité dans les œuvres des autres. On reste pensif et rêveur devant des grâces comme "The Moon is a harsh mistress" ou "First time I ever saw your face", rendues avec une sensibilité qui traverse le cœur. Au départ, avec la première écoute, tout ceci ne semblait pas très évident. On voyait plutôt de la mièvrerie dans cet exercice résolument doux et romantique. Puis, en découvrant le coup des reprises de country et tous les chanteurs historiques qu'il impliquait, l'évidence éclate au grand jour : Paal Flaata a réalisé un album tissé dans la plus délicate des étoffes. C'est de classe et non de pleurniche dont il faut parler ici.

Voici un album qui a plusieurs utilités. Il fait découvrir quelques monstres sacrés de la musique country (pour ceux qui comme moi sont des ignares complets dans ce domaine), il révèle un chanteur profond et fin et il peut servir de musique de fond pour une soirée romantique avec votre petit(e) ami(e). Il a aussi des vertus curatives pour calmer les nerfs et faire fonctionner les glandes lacrymales. Que demander de plus?

François Becquart
Pays: NO
Blue Mood Records
Sortie: 2017/11/10


Lu: 1673
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 2
• Semaines de présence au Top 30: 1
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium