Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 98 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 399 593
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


STOTZEM, Jacques - The Way To Go
/ paru le 05-10-2017 /

Le maître est de retour! Après trois albums de reprises sur les quatres derniers en date, dont "Catch The Spirit" qui l’a révélé au grand public, ainsi que plus récemment "To Rory" dédié à son idole Rory Gallagher, Jacques Stotzem nous revient avec un nouvel album à nouveau…grandiose ? Magnifique ? Superbe ? On ne sait plus trop que dire tant son jeu fait preuve d’une rare finesse.

La plage d’ouverture "Dreaming Of A Better World" annonce la couleur, ou plutôt les couleurs de cet album. Bourré d’émotion et de sensibilité, à des années lumières des virtuoses de la six-cordes, mais ô combien plus musical tout en étant empreint d’une maîtrise absolument parfaite. Avec Jacques, la guitare prend littéralement vie; on le sent, on l’entend. Et je dois dire que les musiciens capables de transmettre "ça" ne sont pas légion.

Pas de guitares doublées, pas d’arrangements ni orchestrations, rien ; Jacques Stotzem le dit et le répète, pour lui la guitare doit être seule, nue, sans artifices. C’est sa vision depuis le tout début, lui qui de son propre aveu n’a jamais pris en main une guitare électrique, alors que son idole est Rory Gallagher, allez comprendre. Mais qui sait, c’est peut-être ça qui rend son jeu si unique. On assimile souvent le finger picking à la country, mais avec Jacques, ça devient du blues dans le sens le plus profond du terme. Car ce qui ressort de son jeu, et de manière permanente, c’est de l’émotion à l’état pur.

Faites le test, tamisez les lumières et installez-vous, avec un verre de pur malt, ou de péket si vous êtes de Verviers comme lui. Laissez-vous emporter par chaque note, chaque accord, avec ce son pur et cristallin qui caractérise ses productions. Principalement composé des ballades, hormis des titres tels que "Musette Pour edith" ou "The Way To Go" par exemple, cet album nous invite vraiment à un voyage en compagnie de l’artiste. Il sera difficile de relever l’un ou l’autre morceau car ils sont tous excellents, mais parmi mes préférés je citerais peut-être "It’s gone Forever".

Avec Jacques Stotzem, la musique (re)trouve tout son sens ; on est dans le vrai, le message passe. En fin de compte c’est bien le but, le partage d’une émotion, d’un ressenti, d’un vécu. Et ça, c’est quelque chose que Jacques réussi à la perfection.


Xavier Rossey
Pays: BE
Acoustic Music Records
Sortie: 2017/09/15


Lu: 1195
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 2
• Semaines de présence au Top 30: 10
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium