Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
Dour Festival
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Kris Kristofferson (1936)
  • Peter Asher (1944)
  • Howard Kaylan (1947)
  • Todd Rundgren (1948)
  • Gary Moffat (1949)
  • Alan Osmond (1949)
  • Cyndi Lauper (1953)
  • Derek Forbes (1956)
  • Green Gartside (1956)
  • Garry Beers (1957)
  • Alan Anton (1959)
  • Jimmy Somerville (1961)
  • Stephen Vaughan (1962)
  • Ruby Turner (1962)
  • Bobby Gillespie (1964)
  • Tom Cunningham (1965)
  • †Frances Gumm (1969)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 170 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 510 902
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


EVA - Eva (EP)
/ paru le 26-09-2017 /

Une certaine confusion intellectuelle règne à propos de cet EP d'Eva. Les recherches sur le Net révèlent que la plupart des quatre chansons étaient déjà visibles ou écoutables sur divers sites depuis 2015, alors que la date de 2017 figure bien sur l'exemplaire physique du disque. De plus, quand on choisit de s'appeler simplement Eva et qu'on affiche un montant quasi-inexistant d'informations sur sa page Facebook, on s'expose au risque de passer complètement inaperçue.

Et ce serait foncièrement dommage qu'Eva Landais reste dans les couches basses de l'anonymat car son premier EP éponyme nous fait découvrir une chanteuse à la voix exceptionnelle, doublée d'une compositrice très profonde et dramatiquement émouvante. Eva pratique le chant en anglais et en français et dans sa langue maternelle, elle tresse des textes quasiment baudelairiens, à la tristesse capable de refiler une dépression nerveuse à un employé des pompes funèbres.

Tout s'arrête dès le premier morceau "Contradictions" et l'auditeur se fige face au texte torturé et à la musique langoureuse, aux sonorités très Seventies. La voix glacée et tremblante d'Eva prend directement aux tripes, surtout quand elle monte sans peine de deux ou trois octaves pour aller hurler les refrains dramatiques de cette chanson. Même sensation d'impuissance bouleversée face au spleen cafardeux de "Planète rouge", au texte surréaliste et effaré. Le seul défaut de ce petit disque est sa brièveté, avec une fin beaucoup plus rock gothique et électrifié ("Le brouillard de l'alcool"). On aura compris qu'avec un tel titre, Eva n'est pas encore encline à nous faire rigoler.

Bref, on a ici du talent à l'état brut, bien plus cru et désespéré que les artistes des années 80 qui ont pu inspirer Eva. On pense ici à Jeanne Mas ou Mylène Farmer, dont les forfanteries new wave et maquillées n'ont rien à voir avec ce qu'est capable de faire Eva. A suivre, en espérant une percée méritée pour cette artiste écorchée vive.

François Becquart
Pays: FR
Autoproduction
Sortie: 2017


Lu: 485
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 79
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium