Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Vikki Carr (1941)
  • George Frayne (1944)
  • Allan Gorrie (1946)
  • Brian May (1947)
  • Bernie Leadon (1947)
  • Keith Godchaux (1947)
  • Allen Collins (1952)
  • Kevin Haskins (1960)
  • Leroy Wolfgramm (1966)
  • Ged Lynch (1968)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 148 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 996 293
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


31 - California daylight (EP)
/ paru le 08-09-2017 /

Mais pourquoi donc avoir choisi ce nom de 31? Les musiciens ont-ils 31 ans? Habitent-ils au 31? Ont-ils formé leur groupe un 31? On ne sait pas. Toujours est-il qu'au petit jeu du nom de groupe original, ce duo lillois ne s'en tire pas si mal puisqu'aucun groupe n'avait choisi ce nom. Il y a bien eu un 3-1, un 3+1, un 31Knots, un Articolo 31, un Nebulae 31, un October 31 ou un 31 Flavors mais il n'y a jamais eu de 31 dans l'histoire du rock.

Un premier bon point, donc, pour cette initiative originale. Allons-nous nous arrêter là dans le dithyrambe ou 31 mérite quelques lauriers de plus pour sa musique? On peut admettre que oui, puisque les six titres du premier EP du groupe contiennent tous leur part de personnalité propre, d'urgence classieuse et de raffinement pop.

Il faut dire que Tonio et Jeanot n'en sont pas à leurs débuts avec ce nouveau projet (familial, puisqu'ils sont cousins) et qu'ils ont déjà derrière eux un lourd passé acquis au sein de formations plutôt métalliques (Oxees, Missmyvenus, Dababovic). Ici, les cousins se livrent à des expériences placées au carrefour du trip-hop, de l'électro, d'une pop électrifiée et d'une petite pointe de lourdeur. On peut ressentir des vibrations en provenance de Muse, Smashing Pumpkins, Portishead, Air ou même Blink-182.

Mais ce n'est pas parce qu'on sent ici pas mal d'influences que la musique de 31 manque de personnalité. Et ce n'est pas non plus parce que ces gens font de la pop qu'ils donnent dans la légèreté imbécile. Au contraire, il y a beaucoup de gravité dans les titres, dont "California daylight", "Girls in dark places are liars", "Nothing better than light" ou "Visions & smells" représentent le haut du panier. De plus, la production calibrée de Grégoire Saint-Maxin (Loudblast, Black Bomb A) vient ajouter de solides cerises sonores sur ce gâteau parfaitement démoulé.

Impeccables dans leur maîtrise instrumentale et dans la pertinence de leurs compositions, les musiciens de 31 réalisent ici une œuvre dont on espère qu'elle ne restera pas sans suite.

François Becquart
Pays: FR
Autoproduction
Sortie: 2017/06/13


Lu: 510
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 70
• Semaines de présence au Top 30: 0
Lien connexe
Prochain(s) concert(s)
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium