Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Cleveland Duncan (1935)
  • Madeline Bell (1942)
  • Tony Joe White (1943)
  • Dino Danelli (1944)
  • Andy Mackay (1946)
  • David Essex (1947)
  • Blair Thornton (1950)
  • Ian Thomas (1950)
  • Janis Siegel (1952)
  • Dennis Greaves (1957)
  • Martin Gore (1961)
  • Tim Kellett (1964)
  • Nick Menza (1964)
  • Saul Hudson (1965)
  • Rob Dickinson (1965)
  • Alison Krauss (1971)
  • †Keith Godchaux (1979)
  • †Rob Collins (1996)
  • †Amy Winehouse (2011)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 171 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 074 413
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


DISTRUZIONE - Endogena
/ paru le 06-04-2016 /

Il y a quelques mois à peine, l'ami François Becquart avait sérieusement fissuré l'émail de nos molaires en nous balançant à la face une dithyrambique chronique de l'album "Distruzione" du groupe italien Distruzione. Notre estimé collègue nous avait fait saliver en nous dévoilant la recette épicée du 'Death Metal parmesan' et en avait profité pour nous sortir de l'ignorance crasse qui nous caractérise en nous offrant le récit détaillé des aventures de ce groupe culte méconnu en nos contrées. Un point particulier de la savante prose de notre érudit (NDR : celui où il présentait "Endogena", le premier opus quintette sorti en 1996, comme l’un des piliers de la scène Death italienne de la fin des Nineties) avait piqué notre curiosité et généré en nous l'envie pressante d'y jeter une oreille. Cependant, nous avions été contraints de renoncer à nos bruyants désirs puisque, comme beaucoup d'albums cultes de la scène underground, "Endogena" était absolument introuvable.

Par chance, le label italien Jolly Roger Records, qui s'est spécialisé dans la publication exclusive de riffs musclés produits par ses compatriotes, nous offre aujourd'hui une nouvelle chance de satisfaire nos envies primaires en rééditant la cultissime plaque en version CD remastérisée et, pour la première fois depuis sa publication originale, au format vinyle.

Nous vous conseillons fortement de profiter de petite minute de répit qu'offre la sombre introduction semi-symphonique de "Senza Futuro" avant de vous plonger dans l'abyme sonore viscéral qui constitue la trame d'"Endogena". En 1996, le Death Metal primitif de Distruzione empruntait encore beaucoup à l'antique Thrash Metal Noir de Celtic Frost, Sodom, Hellhammer et consorts. Le groupe vomissait avec art un amas de riffs gras, primaires et rapides, entrecoupés de solos brefs et véloces et soulignés par des vocaux hargneux (mais pas tout à fait extrêmes) qui évoquaient à la fois les borborygmes méphistophéliques émis par Tom Warrior à l'apogée de Celtic Frost et les incantations graveleuses régurgitées par Peter Steele alors qu'il menait encore sa horde Carnivore.

Pour conclure, nous ajouterons au crédit de Distruzione que si sa musique suivait très rigoureusement (à l'époque) les préceptes enseignés par la 'Vieille École du Metal de la Mort', il était quand même parvenu à apporter un léger parfum d'exotisme à l'odeur putride inhérente au genre en éructant ses lyrics haineux dans la langue mélodieuse de La Cicciolina.

L’album (36'00) :

  1. Senza Futuro (3'35)
  2. Delirio Interiore (3'50)
  3. Ossessioni Funebri (4'20)
  4. Divina Salvezza (5'40)
  5. Ombre Dell'Anima (5'20)
  6. Omicidio Rituale (4'45)
  7. Diabolus InMusica (2'25)
  8. Agonia (6'05)

Le groupe :
  • Devid Roncai : Chant
  • Dimitri Corradini : Basse
  • Massimiliano Falleri : Guitare
  • Alberto Santini  : Guitare
  • Ettore Le Moli : Batterie

Michel Serry
Pays: IT
Jolly Roger Records
Sortie: 2016/04/01 (réédition, original 1996)


Lu: 1275
Partager sur :
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium