Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Article le plus lu

Aujourd'hui:
News en vrac : volume 381
7 derniers jours:
Interview de Leo Leoni
30 derniers jours:
News en vrac : volume 371

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Eartha Kitt (1927)
  • Grady Martin (1929)
  • John Perrone (1935)
  • Chris Montez (1944)
  • William Hart (1945)
  • Dominic Troiano (1946)
  • Mick Taylor (1948)
  • Sheila Hutchinson (1953)
  • Steve Earle (1955)
  • Paul Young (1956)
  • Susannah Hoffs (1957)
  • Simone Simons (1985)
  • †Dale Griffin (2016)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6820 membres.
- En ligne, nous sommes 186 lecteurs, dont 1 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
107 623 652
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


GUILLEMOTS - Through the Windowpane
/ paru le 14-12-2006 /

Guillemots est un groupe anglais (encore un...), dont le leader répond au doux nom de Fyfe Dangerfield. D'autre part les guillemots sont des palmipèdes proches des pingouins. Ces oiseaux-là réalisent leur premier album après l'EP "From the Cliffs".

"Through the Windowpane" s'ouvre sur "Little Bear" un titre plutôt ténébreux dont les violons peu rassurants évoque à ma fille de 4 ans "une forêt qui brûle". Bref, tout cela n'est pas très gai. Certes, Fyfe a une jolie voix mais sa pop que l'on pourrait qualifier de symphonique en fait des tonnes pour un résultat un peu indigeste.

Sur "Trains to Brazil", single largement diffusé sur les ondes FM cette année on croit entendre la voix de Robert Smith mais il s'agit toutefois d'un des rares titres qui se laisse écouter agréablement. Plus loin l'intro de "If the world ends" semble pomper sur un tube de Chris Isaak sans oublier l'insupportable a capella de "Blue would still be blue".

Tout cela manque singulièrement de finesse. Les coeurs blessés à la recherche du disque qui se fera l'écho de leurs émois adoreront, les autres passeront leur chemin et se replongeront dans un bon vieux Radiohead. Et ce n'est pas le dernier titre "Sao Paulo" long de 12 minutes et ses choeurs à la Elton John qui sauve la mise. L'illustration parfaite de la manière dont une maison de disque peut anéantir un premier album par une production boursouflée et l'utilisation abusive d'effets sonores inutiles.

Olivier Dahon
Pays: GB
Naive 3298498102710 / Pias
Sortie: 2006/10/02


Lu: 1802
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 128
• Semaines de présence au Top 30: 0
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium