Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Screamin' Jay Hawkins (1929)
  • Papa Dee Allen (1931)
  • Brian Auger (1939)
  • Martha Reeves (1941)
  • Lonnie Mack (1941)
  • Robin McDonald (1943)
  • Danny McCulloch (1945)
  • Tim Lynch (1946)
  • Phil Harris (1948)
  • Wally Bryson (1949)
  • Cesar Zuiderwijk (1950)
  • Richard Branson (1950)
  • Glenn Hughes (1950)
  • Terry Chambers (1955)
  • Nigel Twist (1958)
  • Jack Irons (1962)
  • †Bobby Fuller (1966)
  • †Christa Paffgen (Nico) (1988)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 158 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
111 983 103
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


SHARKO - Molecule
/ paru le 05-12-2006 /

"Molecule" est le quatrième album de Sharko. Après le très bon "Sharko III" sorti en 2003, David Bartholomé était attendu de pied ferme et avec beaucoup d'espoir. Le résultat est-il à la hauteur des attentes ?

Pour la production, David Bartholomé a fait appel à Dimitri Tikovoi à qui l'on doit le dernier Placebo et qui a également travaillé avec Archive. Cela se ressent sur le premier morceau "Bug". Trop d'électronique nuit à l'ensemble. Serait-ce l'influence de Tikovoi ? Heureusement avec "Sweet Protection" on retrouve notre Sharko bien agressif, incisif et très rock. Au diable l'électronique imbuvable et vive les arrangements plus travaillés !

"Motels" est assez métronomique. Il impulse sa rythmique stylisée Sharko sur laquelle son chant si particulier se pose admirablement. Les arrangements sont eux assez dépouillés. "Trip" lui emboîte le pas avec une énergie décuplée, explosive même. "I Need Someone" détonne avec ses couleurs japonaises. Le chant mélancolique de David résonne tel un appel à l'aide.

"No More I Give Up" présente un côté pop/rock au rythme bien carré dont le chant aura sans aucun doute ses détracteurs. Avec "Bug", c'est peut-être un des moins bons morceaux. On lui préfère l'étonnant "Sugarboy" au chant expressif et terriblement nasillard et à la finale explosive et torturée. Quant à "Love Is A Bug", son côté années 30 fera qu'on aime ou qu'on aime pas. C'est le titre du tout ou rien.

"Skish Hee, I'm Gonna Make It" propose un chant éclatant avec une guitare bourrée de réverbération. "Rock 1" déchire tout sur son passage, presque punk rock. Enfin "No Contest" termine le CD en douceur, très mélancolique de par son chant et intime de par ses arrangements acoustiques.

Contrairement à "Sharko III", ce molécule à ses hauts et ses bas. Les hauts sont peut-être meilleurs mais les bas blessent un peu. Et puis c'est qu'il est terriblement court cet opus, seulement 33 minutes. Les artistes semblent devenir de plus en plus paresseux si l'on en croit certaines durées de CD qui sortent actuellement. Faudrait quand même pas que ça devienne une habitude même si l'on sait que ce n'est pas la quantité qui fait la qualité. Bref, un bon album de Sharko, du niveau du précédent sans plus.

JPL
Pays: BE
Bang!
Sortie: 2006/10/31


Lu: 5573
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 12
• Semaines de présence au Top 30: 6
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer


AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium