Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:


Agenda

Aujourd'hui 26-09-2018
› STONED JESUS + MOTHERSHIP + ELEPHANT TREE (Bruxelles)
› THEY MIGHT BE GIANTS (Antwerpen)
› MARBLE SOUNDS + MOONBOAT (Bruxelles)
› SON LUX + SK KAKRABA (Borgerhout)
› SEXTILE + PUBLIC PSYCHE (Borgerhout)
› WINTERFYLLETH (Sint-Niklaas)
› YO NO SE + CHICKEN LEG (Gent)
› TRISTAN (Bruxelles)

Les 7 prochains jours:
27-09 José GONZALEZ and The STRING THEORY + BARBAROSSA (Hasselt)
27-09 YEW + ATOME (Liège)
27-09 EMPYRIUM + HELRUNAR + SUN OF THE SLEEPLESS (Sint-Niklaas)
27-09 COLDSORE (Borgerhout)
27-09 TINY MOVING PARTS + HAPPY ACCIDENTS (Borgerhout)
27-09 BLACK MIRRORS (Bruxelles)
27-09 THE TALLEST MAN ON EARTH (Antwerpen)
28-09 The ADICTS + DEMENTED SCUMCATS + CRIM (Sint-Niklaas)
28-09 Al DOUM and The FARYDS + NAH (Liège)
28-09 The DERELLAS + FIXATOR (Liège)
28-09 Moses SUMNEY (Bruxelles)
28-09 BAD SOUNDS (Bruxelles) **ANNULÉ**
28-09 CAUSA DE MUERTE (Gent)
29-09 WHY THE EYE? + LE PRINCE HARRY + The GLUCKS + BODA BODA + BABY FIRE (Bruxelles)
29-09 MADENSUYU + BABYLON TRIO (Bruxelles)
29-09 MITSKI + EERA (Borgerhout)
29-09 SAINT-JAZZ FESTIVAL (Bruxelles)
29-09 PASSENGER + Lucy ROSE (Borgerhout)
29-09 Mylène L. CHAMBLAIN (Liège)
29-09 Mikaela DAVIS (Bruxelles)
29-09 NO COMPROMISE METAL FEST VI (Chapelle-Lez-Herlaimont)
29-09 BLACKUP + The SPECTORS + HYPER! + BOBBY C (Gent)
30-09 SKOV (Gent)
30-09 OKKERVIL RIVER (Bruxelles)
30-09 ENSEMBLE 0 (Bruxelles)
30-09 SUEDE + GWENNO (Bruxelles)
30-09 PALAYE ROYALE + The HAUNT (Bruxelles)
30-09 Jess WILLIAMSON (Gent)
01-10 ANATOMIA + CRYPTIC BROOD + HEAD OF THE BAPTIST (Bruxelles)
01-10 MELVINS (Leuven)
02-10 Miles KANE + JUNIORE (Bruxelles)
02-10 AGAINST THE CURRENT + The FAIM (Borgerhout)
02-10 KING DUDE + Kaelan MIKLA (Sint-Niklass)
03-10 The SHERLOCKS (Borgerhout)
03-10 KODALINE (Bruxelles)
03-10 HALESTORM + DEVILSKIN (Borgerhout)

Mois en cours:
Septembre 2018
 
LuMaMeJeVeSaDi
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930


Anniversaires

  • George Gershwin (1898)
  • Julie London (1926)
  • George Chambers (1931)
  • Richard Malden Heckstall-Smith (1934)
  • †Bessie Smith (1937)
  • Joe Bauer (1941)
  • Bryan Ferry (1945)
  • Olivia Newton-John (1948)
  • Stuart Tosh (1951)
  • Cesar Rosas (1954)
  • Craig Chaquico (1954)
  • Carlene Carter (1955)
  • Tracey Thorn (1962)
  • Paul Draper (1972)
  • †Robert Palmer (2003)
  • †Marc Moulin (2008)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 168 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
113 633 891
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


SOYSOY - Liquid
/ paru le 16-08-2006 /

Les belges de Soysoy présentent ici leur tout premier album et le moins que l'on puisse en dire est que c'est une belle réussite. Le trio composé de Cécile Gonay alias Seesayle (chant, guitares, violons), Sébastien Lhoest alias Seb (claviers) et Franck Marchand alias Wiz (chant, basses, batterie, percussions) nous distille une musique de rêve aux tonalités métissées.

Au sein de leurs arrangements, on ressent des sonorités celtiques mais aussi orientales et slaves. Ils utilisent pas mal les percussions électroniques comme c'est souvent le cas dans la dark-wave. Seesayle et Wiz chantent tous deux. Cette alternance de voix féminine et masculine ajoute un plus à la diversité de l'ensemble.

Par certains tons, on se replonge un peu dans les eighties avec "King of the world" qui montre un côté pop électro trop marqué. Nous lui préférons sans hésitation "Loonontahi" avec sa diversité musicale qui parfois prend les tons d'un Seven Reizh ou "Sintare Sadio" à la voix aérienne et envoûtante entourée d'arrangements cultivant le mystère.

L'utilisation d'une langue supposée imaginaire donne une impression étrange. Nous semblons remonter le temps au travers de siècles passés et même très lointains. "Sintare Sadio" en est un bel exemple. Mais cela n'est le cas que pour certains morceaux. L'anglais et même le français sont aussi au programme.

Soysoy s'aventurent ainsi dans différents genres musicaux en passant par le folk et le rock progressif. Claviers, guitares et percussions se mélangent harmonieusement avec le chant pour distiller une ambiance mélancolique et sombre du plus bel effet. Ecoutez la diversité et la puissance qui se dégage du sublime "Into the Wild". Il vous hypnotisera et vous fera frissonner à plus d'une reprise!

Ce premier opus de Soysoy régalera les fans des bretons de Seven Reizh qui justement sortiront bientôt leur nouvel album. Si vous aimez le folk-rock et les tons celtiques (Alan Stivell, Mostly Autumn), ne manquez pas cet album.

JPL
Pays: BE
Li Mohe Music LMM 06-03
Sortie: 2006/05/20


Lu: 3738
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 7
• Semaines de présence au Top 30: 10
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

SantaKlaus
le 01/09/2006 | mon évaluation:
Merci de m'avoir fait découvrir ça!

Je trouve cet album exemplaire d'un point de vue créativité, c'est plein de détours charmants, de trouvailles inattendues, de chaleur, d'émotions profondes, de souffle, d'inspirations sans frontières de style, un vrai travail d'artiste moderne, bref pas du préfabriqué "tendance" sans personnalité ni âme comme les neuf dixièmes de ce qu'on entend partout. Un plaisir intense pour tout véritable amateur de musique! Dieu que ça fait plaisir.

Dead can Dance? Oui, un peu, mais à mes oreilles à moi c'est très réducteur comme référence. Moi ça m'a fait plutôt fait penser aux meilleurs moments de Peter Gabriel, Minimal compact, XTC... mais aussi les envolées épiques et hantées de Siouxsie de la grande époque, la grâce de Lush d'avant 95, et bizarrement à des trucs plus "dans l'époque" comme Massive Attack (pour certaines atmosphères sonores à la fois lourdes et spacieuses) ou Blonde Redhead (pour le romantisme nostalgique et les compos néo-baroques en dentelle de Bruges). Un cocktail audacieux, moi je tire mon chapeau, ce genre de trucs me redonne la foi.

J'attends déjà le prochain avec impatience!! :-)
Kim
le 06/09/2006 | mon évaluation:
Génial! Enfin un groupe local qui ose sortir des sentiers battus, et qui se paye le luxe de le faire avec brio, tout en restant 100% accessible (avec même des petites touches commerciales de-ci de-là, l'air de rien, bien intégrées dans l'oeuvre dans l'ensemble très atypique).
Sans blague, comment des gens comme ça n'en sont pas encore à faire des tournées mondiales?

L'émotion et le niveau de qualité sont tellement élevés. Bluffant. Et très émouvant, la voix de la chanteuse me donne des frissons, on dirait une voix venue de la reine des elfes au fond des bois à la pleine lune. Un petit côté Lisa Gerrard, mais pas une pâle imitation, et beaucoup moins grandiloquente.

Et puis ça vaut le coup de le dire, 60 minutes de musique sur un CD, c'est pas courant, surtout quand elle est aussi belle.

Je me suis passé "Into the Wild" en boucle au moins 10 fois. J'ai presque chialé. Ca m'évoque Nico, Tears for Fears des débuts (avant la dérive), Värttinä, Bel Canto (les albums produits par Marc Hollander), les Cocteau Twins (aussi d'avant la dérive), Kate Bush, et un petit côté, bizarrement, très Depeche Mode. Sans doute la voix du chanteur avec les beats derrière... aussi quelques compos.

Superbe, superbe. Rien que la production sonore à elle seule vaut le détour. On nage dans la soie et la satin. Un grand et beau voyage.
ZicoMuch
le 06/09/2006 | mon évaluation:
(Thanks Kim for the link. ;-) )

Great, guys, this is very neat and moving music. Just the right amount of sophistication, just the right amount of hook, just the right amount of emotion, which means LOTS of it. :-) BRAVI!

Now that Dead can Dance is.. dead, and that most artists following their tracks are phoney and rather boring, it's nice to discover a band as Soysoy, which keeps the flame of esoteric music burning. Keep on rolling.

Zic
PPJ-PPH
le 11/09/2006 | mon évaluation:
Je les avais vus sur scène en première partie de Ange et c'était assez magique (on n'oublie pas cette chanteuse), je me demandais comment ce CD allait sonner.
Eh bien merveilleux CD. Evocateur et envoûtant. Pour les amateurs de très belle pop "world" sophistiquée, ou ceux qui aiment les musiques traditionnelles avec de la pêche. Mais ya tellement de styles là dedans que ça donne le vertige. Rock, pop, trad, prog, goth, esoterique, tout ça sans aucune faute de goût. Jamais entendu un crossover aussi large, en tout cas pas aussi réussi. Très belles voix, en plus. Compos fouillées, arrangements d'orfèvre, exécution sans faille. Juste les textes par moments sonnent un peu faiblards à mon oreille ("Diva" - "Body talk"). "Into the wild" est une pièce d'anthologie dont la beauté et la puissance feront rejoindre le panthéon. Je parie que dans moins de deux ans Soysoy vendra des milliers et des milliers d'albums. Je le leur souhaite.
Collector
le 13/09/2006 | mon évaluation:
Pas grand chose à rajouter aux commentaires précédents. C'est magnifique, c'est beau, c'est enthousiasmant.
Sauf que pour revenir à la chronique je ne vois pas du tout le rapport avec Seven Reizh, comme vous évoquiez le groupe comme étant similaire à Soysoy j'ai déniché leur CD, j'ai bien écouté, j'ai regretté mon achat, j'ai trouvé ça assez bidon. Question de goût sans doute. A mon goût Soysoy c'est quand même plus élaboré, plus authentique, et le style est très différent. Mais est-ce que Soysoy a un style dans le fond. C'est tellement varié dans la recherche. J'ai envie d'appeler ça de la pop progressive païenne. Rigolo non?
tyrell
le 29/09/2006
Superbe de bout en bout.
C'est orignal, fouillé, extrêmement bien arrangé.
Les morceaux sont variés, et à part un ou deux morceaux plus "faibles", l'ensemble se tient merveilleusement bien. Et pour les avoir vu en concert (à Anthisnes, au début de l'année, avec (!) Ataraxia, O quam tristis - absolument génial - et Keltia), je peux vous dire que c'était véritablement magique. Cette soirée était fantastique (programmation osée mais vraiment superbe). Hautement recommandé. Et puis ils sont d'une gentillesse, et répondent très vite aux mails. Des vrais musicos avec plein d'idées et d'inspiration comme on en voit trop rarement.
Marianne
le 14/11/2006 | mon évaluation:
Découverte urgente, musique inclassable et chansons pleine d'émotions, de la dentelle, une originalité sans ostentation qui fait à mon goût de Soysoy un groupe phare dans le paysage bien trop formaté du rock. Si vous aimez les Kate Bush des années 80 (the Dreaming, Hounds of love), les premiers Tori Amos, Blonde Redhead, Varttina, Siouxsie et les Creatures, ou la meilleure dark folk (oui, tout ça..), cet album est pour vous. A savourer pleinement au calme, en soirée, avec sa boisson préférée (moi c'était du Pinot des Charentes). Voyage en couleurs et quelques larmes au passage. Romantique, évocateur mais pas gnangnan du tout. Un côté Noël d'enfance oublié...

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium