Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Kim Fowley (1939)
  • Barry Whitham (1946)
  • Cat Stevens (1947)
  • Howie Epstein (1955)
  • Henry Priestman (1958)
  • Jim Martin (1961)
  • Terry Caldwell (1974)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6830 membres.
- En ligne, nous sommes 159 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
112 047 885
- Sélectionnez la langue de l'interface:


CHRONIQUES

› Dernières chroniques


SYLVAN - Posthumous Silence
/ paru le 23-05-2006 /

Les hamburgers sont de retour! A moins que ce ne soit hambourgeois... Bref, les allemands de Sylvan viennent de sortir leur cinquième album studio. Il fait suite à "X-Rayed" qui était sorti en 2004. Le line-up inchangé se compose de Marco Glühmann (chant), Kay Söhl (guitare), Sébastien Harnack (basse), Volker Söhl (claviers) et Matthias Harder (batterie).

Tout d'abord, "Posthumous Silence" est un concept-album. Il raconte l'histoire dramatique de ce père qui vient de perdre sa fille. Il lui reste juste son journal qu'il découvre au fil de l'album. Il comprend alors la détresse qui a mené son enfant à l'issue fatale et se reproche de ne pas l'avoir entendu ni compris. Il se sent responsable. Ce lourd fardeau, il devra le porter tout le restant de sa vie. Mais, il ne lui en veut pas et lui pardonne comprenant enfin les difficultés qu'elle n'arrivait pas à surmonter. Malheureusement, il est trop tard!

Sylvan nous offrent donc un concept dramatique où l'on ressent parfaitement toutes les scènes qui s'y déroulent avec une alternance entre les réflexions d'un père empli de tristesse et l'inconfort de sa fille par rapport au monde qui l'entoure au travers des textes qu'elle a laissé. Les quinze titres n'en font finalement qu'un. D'un bout à l'autre de l'album, on ne reçoit qu'une seule pièce. Inutile d'essayer d'en écouter un extrait. Il vous faudra commencer au début et aller jusqu'à la fin pour en ressentir toute l'essence.

Le chant de Marco Glühmann n'a jamais été aussi bon. Il se démarque bien plus des influences de Marillion (période Hogarth) ressenties auparavant. Il affirme sa personnalité même s'il y a encore un peu de Pain Of Salvation. Et il n'est pas le seul! Tout le groupe se démarque de ces références oscillant entre rock progressif et métal progressif. Les tons sont sombres. Normal en plein drame! Les arrangements sont fabuleusement mis en place avec des parties de guitare et de claviers aux mélodies exceptionnelles de sensibilité. Impossible de ne pas être gagné par de multiples frissons tout au long de cette oeuvre magistrale! De plus, pas un seul temps mort n'apparaît tout au long de l'écoute. L'ensemble est d'une incroyable consistance. C'est au point qu'après l'heure dix passée à son écoute on n'a qu'une envie, trouver la touche play pour recommencer.

Si vous aimez le rock progressif moderne où les tons métal se mélangent aux mélodies, ce "Posthumous Silence" est fait pour vous. Fans de Sylvan, vous ne pourrez le manquer! Vous ne connaissez pas Sylvan? Alors, il est grand temps de remédier à cette lacune! Cet album est un MUST en la matière! Une pépite à ranger précieusement dans votre discothèque!

JPL
Pays: DE
ProgRock Records
Sortie: 2006/04/18


Lu: 5398
Partager sur :
Dynatop
• Plus haute place atteinte: 1
• Semaines de présence au Top 30: 13
Autre(s) chronique(s)
Lien connexe
Article(s) connexe(s)

  


Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

VOS COMMENTAIRES

Marco
le 23/05/2006 | mon évaluation:
Effectivement, un excellent album mélangeant les sonorités métal au son prog plus traditionnel. Je ne suis pas un fana de métal, loin s'en faut, mais dans le prog il apporte une petite touche qui n'est pas pour me déplaire.
C'est un album qui gagne à être écouté et ré-écouté et que j'ai découvert grâce à Gary, disquaire bien connu sur Bruxelles.
Merci Gary!

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2018 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2018 by Music in Belgium