Votre navigateur ne supporte pas les css, ne tenez pas compte des images ci-dessus!
 
 
 
 
Recherche

Ciblez votre recherche au niveau :
des articles
des chroniques
de l'agenda


Bienvenue sur Music in Belgium

Flux d'informations

Flux gérant le texte:




Anniversaires

  • Karl Denver (1934)
  • Tony Hicks (1945)
  • Benny Andersson (1946)
  • Billy Gibbons (1949)
  • Steven Irvine (1959)
  • †Nicolette Larson (1997)
  • †Dan Fogelberg (2007)

Info lecteurs

Options personnelles :
Options réservées aux membres !

Options générales :
- Nous sommes 6812 membres.
- En ligne, nous sommes 169 lecteurs, dont 0 membre.
- Nos pages diffusées s'élèvent à:
106 430 131
- Sélectionnez la langue de l'interface:


ARTICLES

› dans les archives    › par catégories

Concerts: compte-rendu
Elliott MURPHY et son Band à l'Ancienne Belgique version grand format
/ paru le 07/10/2008 /
Ce samedi 4 octobre Elliott Murphy était de retour à l'Ancienne Belgique. Après l'ABClub il y a quelques mois, nous avions rendez-vous avec lui et son groupe dans l'ABBox cette fois. Même si cela n'était pas sold out, le public était venu nombreux pour l'applaudir, et cela de toutes les régions du pays et de l'étranger.

Alors que pour son concert à l'ABClub Elliott Murphy était venu seulement accompagné par Olivier Durant, cette fois il avait emmené son groupe au complet. C'est en toute simplicité qu'il débute son concert flanqué de son guitariste fétiche, Olivier Durant. Le bassiste Laurent Prado et le batteur Alan Fatras les rejoignent au second morceau. Le moins que l'on puisse dire de cette soirée c'est qu'elle fut bien rock. Pourtant Elliott et Olivier n'avaient que des guitares acoustiques. Mais quand on voit l'énergie et le talent d'un Olivier Durant avec sa six cordes, on comprend vite pourquoi cela fait des étincelles. Il sort de son instrument des soli qu'on a plutôt l'habitude d'entendre sur guitare électrique, carrément époustouflant !

Le groupe affiche une symbiose totale. Olivier et Elliott nous offrent des moments intenses, ils nous donnent l'impression de fusionner. Pendant le splendide "Green River" (extrait de "Strings of the Storm" sorti en 2003), Olivier explose nous offrant des moulinets à la Pete Townshend. N'oublions quand même pas le batteur qui affiche une forme éblouissante derrière ses fûts pourtant peu nombreux. Le bassiste nous donne plutôt l'impression de la force tranquille. Enfin, il faut aussi signaler que tous assurent des backing vocals ce qui est un plus indéniable.

Elliott est en forme. Il nous raconte ses histoires en toute simplicité, communiquant avec son public chéri. A ce propos, il nous rappelle que quand il a débarqué en Europe en 1978, il venait de se faire jeter par sa maison de disques. Il croyait alors sa carrière terminée. C'est à Bruxelles et à Paris qu'il a trouvé son second souffle. C'était il y a 30 ans. Aujourd'hui, il remercie son public de lui avoir donné cette seconde chance. II faut aussi remarquer que les fans sont de plus en plus présents, en mai dernier son concert affichait sold-out. L'ambiance de ses concerts, où règne l'entrain, n'y est somme toute pas pour rien.

Elliott Murphy, c'est un peu le croisement d'un Bruce Springsteen et d'un Bob Dylan. D'ailleurs il nous raconte sa jeunesse avec son père à la manière du Boss, comme un conteur. Ses chansons sont souvent des histoires qu'il nous conte. Pour l'une d'entre-elles, il doit user d'un artifice très spécial annonce-t-il, le truc qui vous change le look. C'est une paire de lunettes sur le nez qu'il effeuille la chanson, couplet après couplet, feuille après feuille (et c'est qu'il y en avait!), les lançant en boulettes dans le public après usage. Voilà qui a ravi de nombreux fans qui vont garder cela jalousement en souvenir de cette soirée mémorable. Son dernier album "Notes From The Underground" sera bien entendu visité. Il a beau en avoir enregistré 38, c'est le dernier qu'il est venu promouvoir.
Tout au long du concert, les chansons s'égrèneront tantôt folk tantôt rock, Elliott fait participer un public qui ne demande que cela. Au vu de la cadence avec laquelle les gens ont frappé du pied, le sol de l'AB doit être marqué d'empreintes tels des poinçons de plaisir qu'il a régné dans cette salle.
Les autres photos de Elliott Murphy
Photos © 2008 Ingrid Ballieu

Partager sur :



  
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus ! Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer.



AU SOMMAIRE en PAGE d'ACCUEIL :

 
Recherche
S'identifier
 
Contact
Conseiller
 
Galerie
Liens
 
Agenda
Dynatop
 
Articles
Chroniques
 
 
Accueil

Music in Belgium design, logo and all icons in this site © 2002-2017 by Ingrid Ballieu
Music in Belgium web site © 2002-2017 by Music in Belgium